[./la-conversion-02.html]
[./index.html]
[./la-conversion.html]
[Web Creator] [LMSOFT]

La Conversion -  Comment naître de nouveau ?

Partie 1 : Principes bibliques fondamentaux


1 -  L’exigence de Dieu : La Perfection !

Lévitique 19.2 -  Parle à toute l’assemblée des enfants d’Israël, et tu leur diras: Soyez saints, car je suis saint, moi, l’Eternel, votre Dieu.

Matthieu 5.48 -  Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

2 - Vous ne pouvez pas l’atteindre par vos propres efforts !

Psaume 143.2 - N’entre pas en jugement avec ton serviteur! Car aucun vivant n’est juste devant toi.

Ecclésiaste 7.20 -  Non, il n’y a sur la terre point d’homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais.

Romains 3.23 - Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu;

Job 14.4 - Comment d’un être souillé sortira -t-il un homme pur? Il n’en peut sortir aucun.

3 - Ni vous ni personne  ne peut vous sauver ! Aucune issue sur le plan humain !

Psaume 49.8 - Ils ont confiance en leurs biens, Et se glorifient de leur grande richesse.
  Ils ne peuvent se racheter l’un l’autre, Ni donner à Dieu le prix du rachat.
Le rachat de leur âme est cher, Et n’aura jamais lieu;

Proverbes 20.9 - Qui dira: J’ai purifié mon cœur, je suis net de mon péché?

4 - Alors, que faire ?

Reconnaissez votre totale incapacité d’atteindre la perfection requise par Dieu
            
Esaïe 64.6 - Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé; Nous sommes tous flétris comme une feuille, Et nos crimes nous emportent comme le vent.

Romains 3.9-12 - Quoi donc! sommes-nous plus excellents? Nullement. Car nous  avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l’empire du péché,
     selon qu’il est écrit: Il n’y a point de juste, Pas même un seul;
     Nul n’est intelligent, Nul ne cherche Dieu;
    Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas      
Même un seul !

      Esaïe 6.5 - Alors je dis: Malheur à moi! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l’Eternel des armées.

Le seul acte sensé et agréé par Dieu est la repentance.


      Luc 15.7 - De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance.

      Actes 2.38-39 -  Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.
  1. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

Actes 3.19 - Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur,

Actes 17.30-31 - Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts…

Actes 26.19-20 -  En conséquence, roi Agrippa, je n’ai point résisté à la vision céleste: à ceux de Damas d’abord, puis à Jérusalem, dans toute la Judée, et chez les païens, j’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’œuvres dignes de la repentance.

      Romains 2.4 - Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance?

2 Pierre 3.9 - Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.


5 -  Notez bien qu’il y a grâce pour vous afin que vous puissiez  reconnaître non seulement vos péchés, mais votre nature pécheresse, votre condition de perdu et que vous puissiez vous repentir ! Alors, le Seigneur tiendra Sa promesse et vous donnera la Nouvelle Naissance, la Vie Eternelle, le Baptême du Saint-Esprit !
Cet acte de repentance complet prouve que vous croyez en Sa Parole et le Seigneur est alors tenu par Sa Parole d’honorer votre foi !

Jean 3.16-17 - Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.
Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

Jean 5.24 - En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.

Attention ! Cette promesse est pour le temps présent, pour aujourd’hui et pas pour après notre mort ! La Parole parle au temps présent et non pas au temps futur. Celui qui croit (donc qui agit en conséquence, ce qui est l’action normale d’une foi vraie, sincère) a la vie éternelle ! C’est un don direct de Dieu !

Jean 11.25-26Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;
et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?

Romains 6.23 - Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.

Ephésiens 2.8-9 - Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.
Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie.

Tite 3.5-7 - Il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit,
     qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus -Christ notre Sauveur,
     afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle

1 Jean 5.11-13 - Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.
Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.
Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu.

Avec la Vie éternelle, il est évident que le pardon des péchés est un fait réel pour celui qui la reçoit ! Plus que le pardon, le Sang vous justifie aux yeux de Dieu !
 
Actes 2.38 - Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus -Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

Ephésiens 1.7 - En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce,…

Romains 4.18 à 5.1 – Attention, cette Ecriture parle d’Abraham, le type même du croyant authentique !
Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu’il devint père d’un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit: Telle sera ta postérité.
Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants.
Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu,
et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir.
C’est pourquoi cela lui fut imputé à justice.
Mais ce n’est pas à cause de lui seul qu’il est écrit que cela lui fut imputé;
c’est encore à cause de nous, à qui cela sera imputé, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur,
lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification.
Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ,





6 - REMARQUES IMPORTANTES



a – La Nouvelle Naissance n’est pas une option à prendre ou à laisser selon votre bon plaisir ! Non ! Elle est un ordre formel du Seigneur ! En effet, Il n’a pas dit: « Il serait bien pour vous de Naître de Nouveau. Vous seriez ainsi de meilleurs chrétiens ! » Il a simplement dit : « Vous devrez naître de nouveau ! » L’ordre est sans appel !

Jean 3. 3-7 - Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.
Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître?
Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit.
Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.

b- Sans la Nouvelle Naissance, comme nous avons pu le voir déjà dans les différentes Ecritures mentionnées, la situation est grave, horrible. Regardons encore quelques versets qui expriment la pensée de Dieu à ce sujet.

Dieu dit que sans Nouvelle Naissance on est :
  1. Séparé de Lui. Relisez Romains 6.23 plus haut. D’autre part, selon Ephésiens 2.1-3 on est :
  2. mort dans le péché
  3. enfant de colère c’est-à-dire perdu, jugé et condamné par le Seigneur
  4. prisonnier de Satan
  5. Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés,
     dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion.
    Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres…

      La Parole déclare également que sans la Nouvelle Naissance on est :
-   étranger et ennemi de Dieu,
      Colossiens 1.21 - Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres
 
      c- Réalisez de quel amour le Seigneur nous aime ! Comme nous venons de le voir, étant incapables par nous-mêmes de faire quoi que ce soit de valable pour notre salut, avant même que nous soyons nés, que nous nous trouvions dans cette terrible situation de pécheurs perdus, le Seigneur nous connaissait par Sa prescience infinie et a pris sur Lui de faire ce que personne ne pouvait faire pour que nous puissions être justifiés à Ses yeux, totalement libres du péché et marcher en nouveauté de vie ! Il est mort à notre place et nous communique Sa Vie à condition que nous Le croyions et que nous le lui disions clairement ! Romains 10.8-9 dit en effet : Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.
     Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut,

La Croix, le sacrifice volontaire de sa vie à notre place, est la solution divine, la seule qui soit entièrement conforme à la fois à la justice de Dieu et à son amour infini. Etant juste, Il ne pouvait déroger à sa Parole : « Le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement !! »(Genèse 2.17) et, d’autre part, son Amour infini voulait notre salut. Voilà pourquoi le prophète Esaïe dit : « Il viendra lui-même, et vous sauvera.»
I dit encore au ch. 45.21 : « Il n’y a point d’autre Dieu que moi, Je suis le seul Dieu juste et qui sauve. »

Avant de clore ce chapitre, j’aimerais encore souligner que la Nouvelle Naissance n’est pas une simple acceptation intellectuelle des vérités bibliques que nous avons parcourues. La Nouvelle Naissance est une expérience qui doit être vécue profondément. Elle n’est pas non plus, une expérience quelconque, elle est et doit être une expérience absolument conforme à celle exprimée par la Parole et doit produire les fruits indiqués dans la Parole.
La repentance passe par une phase de brisement de notre être lorsque nous prenons une conscience aiguë de notre état de pécheur perdu, corrompu, séparé de Dieu ! Du fond de ce brisement, la Foi nous fait accepter la grâce, le don du salut acquis par l’Agneau de Dieu mourant à notre place.
Quand un être humain passe par cette expérience, la paix de Dieu, la délivrance du péché, la joie surnaturelle du racheté deviennent une réalité vivante. Cette réalité explose littéralement dans son cœur ! Il ne peut alors, plus jamais être la même personne. Il est un homme nouveau qui va marcher en « nouveauté de vie » comme il est dit dans Romains 6 et ailleurs.
Il est important de réaliser qu’il n’y a pas de raccourci pour le ciel ! Il est nécessaire de passer par l’identification à sa mort pour que nous soyons identifiées à sa résurrection et que nous vivions dans la puissance de Sa résurrection. C’est la réalité promise à tous ceux qui viennent à Lui sur le chemin de Sang qui va de la Croix à la Gloire !
Après avoir parcouru les Ecritures concernant la « Conversion – La Nouvelle Naissance », nous allons, dans une deuxième partie laisser le prophète de Dieu William Branham commenter cette réalité fondamentale de la vie chrétienne qui fait tellement défaut aujourd’hui dans le monde qui se dit chrétien.




2e partie

Partie ll

LA NOUVELLE NAISSANCE A LA LUMIÈRE DU MESSAGE



Avec la Nouvelle Naissance, le Baptême du Saint‑Esprit, nous touchons un des enseignements fondamentaux et constants de Frère Branham. Amener les âmes à cette expérience sans laquelle on ne peut pas être un vrai chrétien a été le fardeau constant sur son coeur pendant plus de trente cinq ans de ministère.
Il nous fait souvent remarquer dans ses sermons l'absolue nécessité de naître de nouveau, selon les paroles mêmes de Jésus dans Jean 3:3: « En vérité en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le Royaume de Dieu. » Au verset 5, Jésus précise ce qu'Il entend par naître de nouveau en disant: « Il faut naître d'eau et d'Esprit ». F. Branham insiste constamment sur l’exigence de Dieu qui n’est rien de moins que la PERFECTION.

1 – L’exigence de Dieu : La perfection
            
            Message : LA PERFECTION 19.04.57 – Jeff.

08        Dieu exige la perfection. Nous voulons mettre cela dans notre esprit, qu'il n'y a rien de fait à moitié qui puisse entrer dans la Présence de Dieu. Cela doit être parfait, notre adoration et tout.
09        Maintenant, dans le jardin d'Éden, Dieu avait Adam et Ève dans le jardin. Et ils péchèrent et transgressèrent les lois de Dieu, en péchant, la désobéissance. Et lorsque la transgression vient, la désobéissance est la transgression de la loi. Et la loi de Dieu, Lui étant Saint, simplement saint et non corrompu, ainsi aucune trace d'impiété ne peut jamais se tenir en Sa Présence.

Note : Il est important de bien saisir le sens du mot perfection. Le sens exact se précisera dans  le  développement de ce sujet. Il est intéressant de lire les notes du Dr Scofield sur Phil.3.12. Ce mot à plusieurs sens. Le sens qu’il faut attribuer à ce mot ici est : perfection par sa position en Christ.


2 – Vous ne pouvez pas l’atteindre par vos propres efforts !
            
            Message : HÉBREUX.Chapitre_5.et.6.m08/09/1957.Jeffersonville.Indiana.U.S.A. [us 57-0908m ]

     88         Allons vers la perfection. » Jésus dit : « Soyez donc parfaits, comme votre père dans le ciel est parfait. » Et nous sommes, chacun de nous, condamnés. Peu importe ce que nous avons pu faire, nous sommes condamnés. Nous sommes nés condamnés. Votre maman et votre papa sont nés condamnés. Vos... tous vos ancêtres sont nés dans le péché, formés dans l'iniquité. Aussi, comment allez-vous jamais obtenir la perfection ? Comment allez-vous être parfait ? Si vous n'avez jamais rien fait (jamais volé, jamais menti, jamais rien fait dans votre vie), vous êtes encore condamné. Vous étiez condamné avant de respirer votre premier souffle, vous étiez condamné. C'est exact. Et vous étiez jugé par Dieu avant que vous respirez votre premier souffle. Car vous étiez jugé pour le désir sexuel de votre père et mère qui, par leur acte, vous ont amené ici sur Terre ; et Dieu a condamné cela au commencement. Vous êtes condamné pour commencer. ainsi où... vous...? avec vous. Où allez-vous donc aller pour obtenir la perfection ?

Si cela (la Loi, les œuvres de la Loi) pouvait amener la personne à la perfection... et Dieu requiert la perfection... Si l'observance des mois et la pratique de tous les commandements pouvait vous amener à la perfection, alors il n'est pas besoin d'avoir autre chose ; vous avez déjà été amené à la perfection. Parce que quand vous êtes parfait, vous êtes éternel ; parce que Dieu est le seul qui soit éternel, et Dieu est le seul qui soit parfait. Et la seule manière pour vous d'être éternel est de devenir une partie de Dieu.


3 Ni vous ni personne ne peut vous sauver ! Aucune issue sur le plan humain !


            Message : HÉBREUX.Chapitre_5.et.6.m08/09/1957.Jeffersonville.Indiana.U.S.A. [us 57-0908m ]

70        Comment iras-tu au Ciel ? Tu dis : « Je n'ai jamais menti dans ma vie. »
« Oh ! le petit chéri. C'était juste un ange, au départ. »
Voilà un mensonge. Peu m'importe combien vous êtes bon, vous êtes un pécheur. Et vous n'avez pas une seule chose en votre faveur ; il n'y a ni prêtre, ni évêque, ni cardinal, ni pape, ni rien d'autre qui puisse vous sauver, car il est exactement dans le même bateau que vous ! Nous entrerons dans ce sujet dans quelques minutes. Exactement sous la même forme, conçu dans l'iniquité, est venu au monde en disant des mensonges, né par le désir sexuel d'un homme et d'une femme. Où allez-vous trouver de la justice là-dedans ?   


4 – Alors, que faire ?


IL FAUT NAÎTRE DE NOUVEAU !

 
Cette nécessité est généralement admise dans le milieu chrétien mais le problème réside dans l'interprétation de la chose. En effet, si on enseigne qu'un bébé qui a été baptisé est de ce fait né de nouveau, on ne risque pas, par cet enseignement, de susciter chez lui quand il sera devenu en âge de faire son choix personnel, le désir de naître d'eau et d'Esprit par une expérience réelle. Ou, si on enseigne que la nouvelle naissance ne consiste que dans le fait de prendre une décision pour Christ ou de prendre son baptême d'eau d'adulte, on tombe dans le risque de placer les gens dans la confusion concernant la nature exacte de la Nouvelle Naissance.

5 - Mourir au vieil homme avant de naître de nouveau !

Frère Branham a toujours prêché que la Nouvelle Naissance n'est pas le fait de tourner une nouvelle page, ni de prendre une décision pour Christ, ni de L'accepter comme son Sauveur, ni de prendre son baptême d'eau ni d'adhérer à une église, ni de ressentir une grande émotion religieuse ou une sensation quelconque. La nouvelle naissance est fondamentalement d'abord, la mort de la vieille nature corrompue, héritée par la naissance naturelle dans un état de péché dû à la chute. Alors seulement quand il y a mort de la vieille nature, le Seigneur peut en donner une nouvelle ! C’est alors et alors seulement que la nouvelle naissance est donnée!
La Parole de Dieu définit notre condition humaine en termes clairs et nets dans Job 14:1 à 4: « L'homme né de la femme! Sa vie est courte, sans cesse agitée. Il naît, il est coupé comme une fleur; il fuit et disparaît comme une ombre. Et c'est sur lui que Tu as l'oeil ouvert! Et Tu me fais aller en justice avec Toi! Comment d'un être souillé sortira‑t‑il un homme pur ?» Voilà la grande question posée.

6 - La solution divine !

Paul, dans son épître aux Romains dit : «...Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l'empire du péché, selon qu'il est écrit: « Il n'y a point de juste, pas même un seul; nul n'est intelligent, nul ne cherche Dieu; tous sont égarés, tous sont pervertis... »
Pour mourir au vieil homme afin de RE‑NAÎTRE, il ne suffit pas que le pécheur ait une compréhension intellectuelle de sa condition humaine de perdu, mais la grâce de Dieu doit intervenir en lui donnant une prise de conscience profonde de son terrible état de péché. Cette prise de conscience lorsqu'elle pénètre son âme, produit un tel brisement de coeur, qu'il ne peut plus vivre dans cet état et il se tourne alors, par la foi, vers son Sauveur et accepte la SOLUTION divine : Le Baptême du Saint-Esprit ou la Nouvelle Naissance.



7 - Le terrible prix du péché. Le vrai jugement.

A la révélation de sa corruption et de sa condamnation justifiée s'ajoute la prise de conscience aiguë du terrible prix que l'Agneau de Dieu a dû payer pour lui.
Voici en quels termes Frère Branham en parle:

« Lorsque vous regardez à Christ, vous voyez le prix payé. L'Unique, Dieu Lui‑même fait chair! Dieu est venu sur la terre et a pris sur Lui le péché de nous tous et le jugement et la colère du Dieu Tout‑Puissant ont été déversés sur son corps; là, Il a été cloué à la croix. C'est ça, le vrai jugement. Seul, Il a foulé la cuve du vin de l'ardente colère de Dieu! Seul, Il a marché sur le chemin. Seul, Il est mort sans l'aide d'un ange, d'un homme, de Son Église, de Sa mère, de Ses frères, de Son Père. Abandonné de Dieu, de l'homme, de la nature! Il est mort seul, pour nous montrer que la nature elle‑même ne peut pas nous aider à l'heure de la mort. Il n'y a ni ami, ni prêtre, ni pape, ni pasteur! C'est la mort. Mais il y en a Un qui l'a acceptée pour nous.
Il n'y avait pas de vie dans le serpent d'airain. Il était entièrement cristallisé. C'était ça le prix à payer. Il est mort au point de rendre la terre honteuse d'elle‑même. Il a souffert au point que les étoiles aient honte d'elles‑mêmes. Il a souffert au point que le soleil ne brille plus. Il a souffert au point que la lune éteigne sa lumière. Il a souffert au point que les éléments de la terre deviennent si sombres et noirs, comme s'il était minuit, si sombres que vous pouviez palper les ténèbres. Il n'y avait plus rien. Personne n'aurait pu le supporter. Aucun mortel n'a jamais souffert comme ça et personne n'aurait pu le supporter. Aucun mortel n'aurait pu affronter cela. Mais Il l'a souffert! Dieu a placé sur Lui l'iniquité de nous tous et Il a passé ses jugements sur Lui. Il a foulé la cuve de vin de la colère de Dieu tout seul, sans aucune aide. Dieu ne pouvait l'aider. Dieu faisait payer le prix du péché et toutes choses étaient sous cette condamnation; rien ne pouvait l'aider parce que nous étions tous coupables. Pas un seul grand‑prêtre aurait pu l'aider. Rien ne pouvait l'aider, aucun pape, aucun ange. Tout a reculé et l'a regardé. Ce furent les plus grandes heures de toute l'histoire du monde. Il est mort jusqu'à ce qu'il n'y ait plus une seule goutte de vie en Lui. Il est devenu comme le serpent d'airain, un simple ornement cristallisé suspendu à la croix. (You must be born again  31.12 61 § 62-63)

Lorsque le pécheur voit par révélation cette mort terrible de l'Agneau innocent pour lui, il s'identifie par la foi à cette mort. Il meurt là sur l'autel avec son Agneau. Il ne veut plus conserver en lui cette nature de péché son vieil homme... Il le dépose sur l'autel de Dieu pour ensuite recevoir le Nouvel Homme, Christ en lui
.
Toujours Frère Branham insiste sur la nécessité de mourir comme Il est mort pour ensuite naître de nouveau.

Ecoutons‑le:

« Vous devez mourir. Vous devez mourir comme Il est mort! Vous devez mourir sur Son Autel, comme Abel est mort avec son agneau. Vous devez mourir avec votre Agneau. Vous devez mourir! Mourir à votre pensée propre pour naître à Sa pensée, laisser l'Esprit qui était en Christ être en vous. 

« Il ne s'agit pas seulement de tourner une nouvelle page maintenant pour cette nouvelle année. Vous me direz: « Frère Branham, ça fait longtemps que je viens ici, que je suis membre de l'église. En ce nouvel an, je vais tourner une nouvelle page et recommencer à neuf. » Ce n'est pas ça! Il ne s'agit pas de « tourner une nouvelle page » mais de mourir vraiment et de naître de nouveau. Voyez‑vous, Vous devez vous sentir si coupable lorsque vous vous tenez dans Sa Présence que vous soyez méthodiste ou baptiste ou quoi que ce soit, vous devez vous sentir tellement coupable au point que cela vous tue! C'est juste! Ça vous tuera! Votre vie mondaine mourra sur-le-champ. Vous devez vous reconnaître si coupable dans la Présence de Dieu que votre vie mondaine meurt là sur-le-champ. La question du péché est terminée pour vous quand vous vous tenez dans Sa présence.
Lorsque vous en arrivez à une telle condition, vous êtes certain de vivre, parce que vous êtes mort. La seule façon pour vous de revivre, c'est de mourir premièrement afin de revivre. (You must be born again 31.12.61 § 64 et 69)
  
2

La Conversion -  Comment naître de nouveau ?