[./verites-biblique.html]
[./index.html]
[Web Creator] [LMSOFT]

LE
 LIBRE ARBITRE FACE A LA PREDESTINATION DU CHRETIEN
 
Chapitre 1 : "Introduction"
   
 
            Dès les premiers chapitres de la  Bible, nous voyons un sujet qui préoccupe les croyants sincères, aujourd’hui, à savoir le principe du « Libre Arbitre ».

En tant que chrétien, dans ces temps de la fin, suis-je libre de mes décisions, de mes actes, ou bien tout est-il déjà écrit, depuis avant la fondation du monde, dans le grand Livre de Vie ? Dans ce cas, quoique je fasse, je suis conduit en fonction de ce qui est écrit dans le Livre de Vie, et j’accomplirais alors toujours la Volonté de Dieu ! Ou bien, ai-je mon libre arbitre, ai-je mon intelligence, des décisions à prendre …suis-je responsable devant Dieu de mes actes, de ma volonté, de mes choix ?

----====00====----
 
            Le libre arbitre est défini par le dictionnaire « Le Petit Larousse » comme étant "la faculté qu’a la volonté de choisir, de se déterminer".
 
            Le libre arbitre peut aussi être considéré comme la faculté pour l’homme de juger de façon consciente de ses actions et d’exercer celles-ci en toute liberté, hors de toute contrainte de quelque cause, volonté ou puissance extérieures à sa propre volonté.
 
            Or, en même temps que le libre arbitre, nous trouvons dans les Ecritures un autre concept, un autre principe, une autre notion : celle de la "prédestination".
 
 LE LIBRE ARBITRE.-
           
            Nier à l’homme la faculté du « libre arbitre », c’est lui ôter le sens de la volonté ; c’est nier sa faculté de penser et de s’exprimer dans ses paroles ou ses actions en toute liberté. C’est  refuser de reconnaître sa ressemblance, son identification à Dieu, son Créateur (Genèse 1:27). C’est, somme toute, en faire un automate téléguidé par quelque volonté ou puissance extérieures totalement étrangères à sa raison.
 
            La Parole de Dieu nous enseigne que Elohim a créé l’Homme libre, et lui a accordé une possibilité de choisir entre ce qui est bien et ce qui est mal. Et qui dit choix dit liberté de décision, que celle-ci soit totale ou partielle.
 
            Dans le chapitre 2 et les versets 16 et 17 du Livre de la Genèse, nous lisons ce qui suit : « L`Éternel Dieu donna cet ordre à l`homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin;  mais tu ne mangeras pas de l`arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. » En indiquant à Adam la double éventualité de vivre ou de mourir selon qu’il mangerait ou non de l’arbre de la connaissance du bien ou du mal, Dieu laissait à l’homme la possibilité de choisir librement ce qu’il allait faire.
 
            Cette notion du libre choix est d’autant plus clairement stipulée dans Deutéronome 30:19 : « J`en prends aujourd`hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j`ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité. »
 
            Notre prophète aussi déclare :
 
Un Paradoxe - Chicago, IL., 01.08.1963
§ 99       Vous êtes sur la même base qu'étaient Adam et Ève. Si Dieu vous plaçait sur une autre base, ce serait injuste à l'égard d'Adam et Ève. Devant chaque Adam et Ève, ce soir, est placé le vrai et le faux. Vous avez le choix. Vous pouvez choisir la Parole de Dieu ou la mettre de côté. Vous pouvez choisir la Parole de Dieu ou choisir ce que disent vos credos dénominationnels la concernant. Vous pouvez choisir vos idées modernes la concernant. Vous pouvez être né de nouveau et rempli du Saint-Esprit, ou vous pouvez être un «membre d'église»; l'un ou l'autre.
 
L’Expectative - Burlington, VT., 08.05.1958
§ 37       Et dans cette vie, si nous avons l'occasion de choisir ce qui est juste et ce qui est faux, c'est de nouveau la même chose, comme c'était au jardin d'Éden: un homme et une femme ayant reçu le choix pour agir bien ou mal. Ils avaient deux arbres devant eux. Les Écritures nous enseignent que l'un était l'arbre de la Vie: l'autre, un arbre de la connaissance. L'homme a choisi de manger de l'arbre de la connaissance. Et la première fois où il mangea de cet arbre, il se sépara de son amitié avec Dieu, et il devint un être mortel.
 
Le Son Incertain - Jeff., IN., 18.12.1960
§ 277     Où donc est votre Jugement? Là-bas au Trône, où vous n'aurez aucune miséricorde? ou ici au Trône, où vous pouvez obtenir miséricorde? C'est à vous de choisir. C'est l'arbre, comme au jardin d'Éden, celui de la Vie et celui de la mort. Si vous le reportez à là-bas, vous mourrez; prenez-le maintenant, et vous vivrez. Vous en êtes le juge, voyez, vous êtes celui qui devez en juger. Vous en êtes ici le juge, mais là-bas, c'est Lui qui le sera. C'est vous qui maintenant êtes juge, à savoir si vous Le voulez ou non. C'est Lui qui jugera là-bas si vous L'avez reçu ou non. Vous aurez à prendre la décision de ce que vous allez faire; mais ça vous regarde. Devant tout homme, comme pour Adam et Ève, est placé le bien et le mal, et c'est à vous de décider.
 
Le Choix d’une Épouse - L.A., CA., 29.04.1965
§ 22       Dans beaucoup d’occasions dans notre vie, nous devons faire un choix. Le genre de vie que nous menons procède également d’un choix. Nous avons la liberté de choisir notre propre route, d’agir dans notre vie comme bon nous semble. L’instruction est un choix; nous décidons si nous voulons être instruit ou non. C’est un choix qui nous revient. Le bien et le mal résultent d’un choix. Tout homme, toute femme, tout garçon, toute fille doivent choisir s’ils vont aller tenter de vivre une vie droite ou non. C’est un choix. Le choix est très important.
                                         
Le Choix d’une Épouse - L.A., CA., 29.04.1965
§ 23       Votre destination éternelle dépend de votre choix, et ce soir pourrait être le soir où certains d’entre vous choisiront leur lieu d’éternité, et cela, avant que le service soit terminé. Et si à plusieurs occasions vous vous détournez de Dieu, il viendra un jour où vous vous en détournerez pour la dernière fois. Il existe une ligne de démarcation entre la grâce et le jugement, et il est très dangereux pour un homme ou une femme, un garçon ou une fille, de traverser cette ligne, car il n’y a plus de retour possible quand vous traversez cette dernière limite. Aussi, ce soir pourrait être le temps favorable pour beaucoup d’entre vous, de choisir le lieu où ils passeront l’éternité sans fin.
 
§ 24       Il existe également un autre choix à faire dans notre vie. C’est celui concernant notre compagnon ou compagne de vie. Le jeune homme ou la jeune fille qui s’engage dans la vie a le droit de faire un choix. Le jeune homme choisit, et la jeune fille a le droit de l’accepter ou de le refuser. Les deux ont toutefois un choix à faire. L’homme et la femme ont droit au choix.
 
§ 25       Comme chrétiens, vous avez également un choix à effectuer. Ici en Amérique (jusqu’à maintenant) vous avez la possibilité de choisir l’église à laquelle vous désirez appartenir. C’est le privilège de tout Américain de choisir son église. C’est un choix. De plus, vous n’êtes pas obligé d’adhérer à aucune d’entre elles si vous ne le désirez pas. Mais si vous désirez passer de l’église méthodiste à l’église baptiste, ou catholique, ou protestante, ou toute autre, personne ne peut vous l’empêcher ou vous imposer une certaine église. C’est là votre entière liberté, car notre démocratie le permet. La liberté est donnée à tout homme, la liberté de religion, et c’est là très important. Que Dieu nous aide à la conserver aussi longtemps que possible.
 
§ 26       Quant au choix de votre église… Quand vous choisissez cette église, soit que vous choisissiez une église qui vous conduira à votre destination éternelle, soit que vous choisissiez une église qui possède un certain credo, et qui vous fera penser que ce credo est tout à fait ce qui vous convient. Ensuite, vous avez le choix de la Parole de Dieu. Vous devez choisir. Il est IMPLICITEMENT admis de pouvoir choisir.
 
            Nous voyons que dans ces différentes déclarations du prophète, il ressort qu’au commencement, Dieu avait donné à Adam et Eve la liberté de choisir, de décider, et ils en ont fait usage. Aujourd’hui encore, chaque homme et chaque femme, chaque garçon et chaque fille, nous sommes tous placés devant le même choix. Et ce choix s’exerce dans toutes les choses de notre vie. Maintenant ce choix s’offre à chacun de nous, comme l’a souligné le prophète, « DANS BEAUCOUP D’OCCASIONS », mais il existe « UNE LIGNE DE DEMARCATION » après laquelle IL N’EXISTE PLUS DE RETOUR POSSIBLE ». Et le prophète d’ajouter que ce choix est « IMPLICITE ».

 LA PREDESTINATION.-
 
            Dans Encarta 2007, nous lisons : « La prédestination, dans la théologie chrétienne, [est la] doctrine selon laquelle la fin dernière d’un individu est déterminée par un décret immuable de Dieu. Outre la doctrine de la « prédestination simple qui est axée sur la "fin dernière" de l’individu, certains théologiens chrétiens parlent de la double prédestination qui stipule que Dieu a destiné certains hommes à la gloire et d’autres irrémédiablement à la damnation. (Fin de citation).
 
            Quoique la prédestination semble être une antinomie du libre arbitre, il est impossible de la nier au regard des Saintes Lettres, car la Bible en parle incontestablement clairement, comme nous pouvons le voir dans Romains 9:10-18.
 
Romains 9:10-18 : « Et, de plus, il en fut ainsi de Rébecca, qui conçut du seul Isaac notre père; car, quoique les enfants ne fussent pas encore nés et ils n`eussent fait ni bien ni mal, -afin que le dessein d`élection de Dieu subsistât, sans dépendre des oeuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle, -il fut dit à Rébecca: L`aîné sera assujetti au plus jeune; selon qu`il est écrit: J`ai aimé Jacob et j`ai haï Ésaü. Que dirons-nous donc? Y a-t-il en Dieu de l`injustice? Loin de là! Car il dit à Moïse: Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j`aurai compassion de qui j`ai compassion. Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde. Car l`Écriture dit à Pharaon: Je t`ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la terre. Ainsi, il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut. » (Fin de citation).
 
            C’est aussi ce que nous relevons de l’enseignement du messager-prophète, William Branham. Lisez ce qui suit.
 
Questions et Réponses sur les Hébreux – (1ère Partie)
Question n° 54 :  L’Ecriture nous dit sans aucun doute que certains ne seront pas sauvés. Par conséquent…
§ 89       C’est exact. L’Ecriture nous dit qu’il y a des gens qui ont été pré ordonnés par Dieu pour être condamnés.
 
§ 90       Voudriez-vous lire cela pour que ça soit toujours dans votre pensée ? Très bien, prenons maintenant le livre de—de Jude, c’est Jude qui parle ici :
 
            « Jude, serviteur de Jésus-Christ, et frère de Jacques, à ceux qui ont été appelés, qui sont sanctifiés en Dieu le Père, et gardés en Jésus-Christ. »
 
§ 91       Voyez-vous à qui il L’adresse ? Pas aux pécheurs, pas seulement aux services évangéliques, mais aussi à ceux qui sont sanctifiés et appelés. Voyez, ceux qui sont déjà dans le Royaume.
 
« Que la miséricorde, la paix et l’amour vous soient accordés en abondance. Bien-aimés, je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé  de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. Car il s’est glissé parmi vous certains hommes dont la condamnation est écrite depuis longtemps(comment ?) … qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution…(Fin de citation).
 
            Voyez-vous, il y a donc des hommes donc la condamnation était déjà écrite et décidée depuis avant la fondation du monde, comme c’est exprimé clairement ici.

LA PRESCIENCE
 
           Pour bien saisir ce qu'est la prédestination, il est fondamental, de l'associer immédiatement comme le prophète de Dieu le fit, à la PRESCIENCE (FOREKNOWLEDGE en anglais). La prescience est la pré-connaissance de Dieu, dès avant le commencement ! Dieu prédestina, avant la fondation du monde parce qu'il pré-connu chacun de nous, et qu'Il savait que celui là accepterait et celui la refuserait. Ce n'est pas ARBITRAIRE ! Il connu la fin dès le commencement ! Ainsi, notre vie ici-bas doit s'aligner avec la pensée de Dieu (exprimée dans sa Parole), et la Foi qu'il mit dans le cœur de chaque homme, la pensée de l'Eternité qu'Il mit dans le cœur de chaque homme, c'est la connaissance de la volonté de Dieu. Maintenant chacun d'entre nous, nous sommes placés, chaque jour et plusieurs fois par jour, devant des choix, des chemins, des carrefours, et devons faire les bons choix, aidés en cela par la Parole et le Baptême du Saint Esprit, qui est la pensée de Christ, le Guide Parfait ...
Quelques citations, extraites de la série sur l’Adoption, afin d’étayer cela, il y en a beaucoup d’autres … :

EPÎTRE AUX ÉPHÉSIENS EST COMPARABLE AU LIVRE DE JOSUÉ, L’ - E15.05.1960 JEFFERSONVILLE, IN, USA
106-Ecoutez bien Ceci! La prédestination regarde en arrière, vers la prescience, je veux dire, l’élection. L’élection regarde en arrière, vers la prescience, et la prédestination se tourne vers la destinée. Ne l’oubliez pas, que l’élection regarde en arrière, là, voici: “J’étais un grateron. Je suis né dans le péché, j’ai été conçu dans l’iniquité, je suis venu au monde en disant des mensonges, né au milieu de pécheurs. Mon père, ma mère et toute ma famille, c’étaient des pécheurs. J’étais un grateron. Mais, tout à coup, je suis devenu un grain de blé. Comment est-ce arrivé?” Ça, qu’est-ce que c’est? L’élection. Dieu, avant la fondation du monde, par élection, a décidé que le grateron deviendrait un grain de blé. “Maintenant je sais que je suis un grain de blé, parce que je suis sauvé. Comment ça? Je regarde en arrière, et je vois qu’Il l’avait prédestiné il y a bien longtemps. Par Sa prescience Il a vu que je L’aimerais, alors Il a pourvu d’une victime propitiatoire, Son propre Fils, pour que, grâce à Lui, je puisse être transformé d’un grateron à un grain de blé. “Maintenant, où est-ce que j’en suis maintenant?” Je suis sauvé, je marche dans la grâce de Dieu. Qu’est-ce que la prédestination considère? La destinée. “Où va-t-il m’emmener, où est-ce que je m’en vais?” Amen. Vous y voilà, c’est fait. Voilà.

 FILS DE DIEU MANIFESTÉS, LES -  18.05.1960 JEFFERSONVILLE, IN, USA
39 -Je veux m’arrêter sur ce mot, “prédestiné”. Bon, prédestiné, ce n’est pas de dire: “Je vais choisir Frère Neville, et je–je–je–je–je ne choisirai pas Frère Beeler.” Ce n’est pas ça. C’est par la prescience de Dieu, qui savait lequel allait être juste, et lequel n’allait pas être juste. Donc, par Sa prescience, Dieu, qui savait ce qu’Il allait faire, Il a prédestiné, par Sa prescience, toutes choses, afin qu’elles concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, pour qu’Il puisse, dans l’âge à venir, réunir toutes choses dans un seul Corps, c’est-à-dire Jésus-Christ.

  FILS DE DIEU MANIFESTÉS, LES -  18.05.1960 JEFFERSONVILLE, IN, USA
124 -Maintenant, souvenez-vous, Dieu vous a prédestinés, par Sa prescience, comme quoi vous alliez arriver à Ceci. Est-ce que tout le monde comprend, levez la main. Vous voyez, Dieu, par Sa prescience, vous a prédestinés à arriver au Pays promis. Pour le chrétien, aujourd’hui, le Pays promis, qu’est-ce que c’est? Levez donc la main, si vous le savez. “La promesse est pour vous, pour vos enfants et pour ceux qui sont au loin. Dans les derniers jours, dit Dieu, Je répandrai de Mon Esprit sur toute chair, vos fils et vos filles.”

En conclusion :
Souvenez vous toujours de la prophétie adressée au prophète, en français, en 1961, par une frère ignorant notre langue et qui dit :
« Parce que tu as choisi le chemin étroit et difficile .. et c’est Mon Chemin,
Mais à cause de cette importante décision, c’est ton choix !
Une portion colossale du Ciel t’attend ! »
                                                                                                         Que Dieu vous bénisse tous


Etude réalisée par Fr. Jean-Pierre Jannot – aidé par l’étude de Fr Jean-Paul Belle -
10 décembre 2008
  
2
Le Libre Arbitre face à la Prédestination- 12/2008
LE
 LIBRE ARBITRE FACE A LA PREDESTINATION DU CHRETIEN