Un ministère Apostolique Joseph Coleman

Le ministère de frère Joseph Coleman

Commence quand ce dernier a écouté les paroles prophétiques du ministère de frère Branham à travers la prédication L’Arbre de l’Epouse. Un an après en 1962, le Seigneur Jésus-Christ lui met à cœur, par une parole prophétique de frère Branham, d’ouvrir une église à New-York, dont le premier service aura lieu en 1963.

Dans la même année, frère Branham lui impose les mains et le consacre comme ministre de l’Evangile, ainsi que son compagnon de service, frère Hunt.

Deux jours après le départ de notre Frère William Branham, le 26 décembre 1965, le frère Joseph Coleman s’est avancé à la chaire. Ce jour-là, dans son église, il a prêché un message intitulé Le cri du Roi est dans le camp. Il reçut la révélation que William Branham avait en réalité accompli la mission que Dieu lui avait confiée, que son message allait pouvoir enfin vivre pleinement et que la première partie de 1 Thessaloniciens 4 : 16 était accompli.

La voix de l’archange, la deuxième partie, pouvait à présent se faire entendre et préparer la route à la trompette de résurrection.

En 1974, Dieu lui donne par révélation le lien entre  les sept tonnerres, les sept voix des sept Ages de l’Eglise et les sept vertus de la stature parfaite de Christ, montrant comment l’Epouse doit devenir la Voix Finale en vue de la préparation pour l’enlèvement.

Frère Joseph Coleman, et quelques-unes de ses prédications sont susceptibles de vous ouvrir l’entendement aux choses qui ont déjà été accomplies durant le Ministère de Frère Branham (de même que Jésus dû ouvrir l’esprit aux disciples durant son Ministère de Résurrection dans Luc 24 : 45).

Notre frère est parti dans la présence de Dieu, le 5 janvier 2012 au matin.

Nous attendons ce jour glorieux où nous partirons ensemble avec notre nouveau corps incorruptible dans la présence de notre Seigneur Jésus-Christ. L’ouverture de la Parole a été une immense bénédiction à de nombreuses églises, pasteurs, et croyants.

 » Et puis nous voyons que 1’apôtre est un homme spécial. C’est quelqu’un – c’est quelqu’un qui met les choses en ordre.  C’est un homme qui est envoyé de Dieu pour mettre les choses en ordre. »

– Prédication Avertissement puis jugement de William Branham a été prêchée 63-0724 – § 106

Lettre d’introduction du Pasteur Jean-Pierre Jannot

Que Dieu vous bénisse, chers frères et sœurs qui visitez ce site !

Ma prière est celle ci, que chaque sermon, chaque compilation de thème biblique, chaque témoignage sur ce site web, soit une bénédiction et un encouragement pour vous.

Gardant cela à la pensée, je voudrais introduire ce nouveau chapitre du site « nouvellenaissance.com », sur ce qu’est le ministère apostolique, après le départ du Prophète.

Je voudrais vous donner un bref aperçu de l’inspiration qui demeure dans son Message, et quels moyens le Saint Esprit a, et va encore utiliser, pour nous transmettre le Message dans le Message, et ouvrir le Livre dans le Livre.

L’Inspiration repose d’une part dans les Ecritures et d’autre part dans le Message du Temps du soir de Frère Branham.

Nous savons dans Apocalypse 19 : 10 que les Ecritures disent : « Le témoignage de Jésus est l’Esprit de la Prophétie ! », Ce qui est à votre disposition sur ce site est le témoignage du Ministère Apostolique, Frère Joseph Coleman, et quelques-unes de ses prédications, susceptibles de vous ouvrir l’entendement aux choses qui ont déjà été accomplies durant le Ministère de Frère Branham (de même que Jésus dû ouvrir l’esprit aux disciples, durant son Ministère de Résurrection dans Luc 24 : 45).

Nous croyons tous que, selon Hébreux 13 : 8, « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement ». Pouvons nous croire qu’Il est le même, mais qu’il a changé de masque, de forme, mais que c’est toujours Lui qui parle à travers le quintuple Ministère d’Ephésiens 4 :11 à 13, chargé de déverser la Perfection de la Parole révélée dans Son Epouse ?

Si vous croyez cela, oubliez le reste, et toute déclaration de tout homme … lisez et écoutez avec un cœur sincère et droit, et Le Seigneur lui-même descendra pour vous, comme Il est descendu dans le Cri (Message de Malachie 4) il descendra dans la Voix de l’Archange pour vous, prouvant ainsi que l’Enlèvement est proche !

Que le Seigneur vous bénisse, c’est ma prière, Shalom.

Pasteur Jean-Pierre JANNOT

 

L’IMPORTANCE DU MINISTERE APOSTOLIQUE APRES LE PROPHETIQUE

Introduction : Un ministère apostolique faisant écho aux Paroles du Prophète

Il nous est dit clairement, qu’à la fin de l’âge pentecôtiste, nous devons recevoir un ministère Prophétique, pour entrer dans la manifestation de la Parole Promise pour l’Epouse de Jésus-Christ. Puis vient un ministère donnant plus de sens aux paroles Prophétiques, qui doit être exactement l’Echo des paroles du Prophète. Le ministère de frère Joseph Coleman commence quand ce dernier a écouté les paroles prophétiques du ministère de frère Branham à travers la prédication « L’Arbre de l’Epouse ». Un an après, en 1962, le Seigneur Jésus-Christ lui met à cœur, par une parole prophétique de frère Branham, d’ouvrir une église à New-York, dont le premier service aura lieu en 1963.

Dans la même année, frère Branham lui impose les mains et le consacre comme ministre de l’Evangile, ainsi que son compagnon de service, frère Hunt.

Deux jours après le départ de notre Frère William Branham, le 26 décembre 1965, frère Joseph Coleman s’est avancé à la chaire. Ce jour-là, dans son église, il a prêché un message intitulé « Le cri du Roi est dans le camp ». Il reçut la révélation que William Branham avait en réalité accompli la mission que Dieu lui avait confiée, que son message allait pouvoir enfin vivre pleinement et que la première partie de

1 Thessaloniciens 4 : 16 était accomplie. La voix de l’Archange, la deuxième partie, pouvait à présent se faire entendre et préparer la route à la trompette de résurrection.

I. LES DIFFÉRENTES POSITIONS AU SUJET DU MINISTÈRE DE NEW YORK

Beaucoup de choses sont dites au sujet de frère Coleman et de son ministère.
Les uns disent carrément qu’il est du diable rejetant tout son message ; pour d’autres c’est un ministère comme tout autre qui a eu la grâce de bien comprendre le Message et ils s’arrêtent là ; ceux-ci déplorent, condamnent même tout ce qui est fait et dit autour de l’homme et de son ministère tendant à le faire passer pour celui qui vient après le prophète. D’autres soutiennent qu’il est bien celui dont a parlé notre prophète, et qui vient après lui. En effet pour eux il importe d’emprunter le pont apostolique pour aller correctement au prophétique. Et tous parlent avec brochures et Bible en main. Mais cela n’est pas du tout nouveau. Car au temps de Jésus lui-même les uns disaient ceci et les autres disaient cela. De toutes ces tendances une est juste et est à emprunter. Et l’Épouse la connaît…

II. QUELQU’UN DOIT-IL RÉELLEMENT VENIR APRES LE PROPHÈTE SELON LE MESSAGE ?

En 1953 (9 janv.), l’oeil prophétique avait déjà vu qu’il y aurait quelque chose au sujet de New York. Et ça ne pouvait qu’être quelque de chose de spirituel. En  effet cela est si important que Malachie 4 nous a recommandé de ne pas l’oublier. Alors s’il a dit de ne pas l’oublier, nous ne devons pas l’oublier. Car nous voulons réussir dans ce que nous faisons.

Un peu plus tard, en 54 (13 mai) dans « La marque de la bête », il évoque son départ, son retrait de la scène. Et il parle d’un homme qui prendrait sa place. N’oublions pas, comme le mentionne le prophète à plusieurs endroits de son message, que Dieu ne travaille pas avec un groupe, donc avec plusieurs têtes. Ainsi fr. Branham disait en 63 (18 janv.) que Dieu cherche un homme, pas un groupe, mais un homme qu’il pourrait contrôler, utiliser entièrement pour se faire représenter. C’est dans « L’esprit de vérité » § 12.

Une fois encore fr. Branham évoque son départ car il reconnaît qu’il est un pneu de rechange. Et déjà en 54 (4 déc.) dans « Dieu amène son église à la perfection » § 84, il le mentionne et le relie au fait que Dieu utiliserait un autre don ; pas des mais un. Attention ne me comprenez pas mal. Je n’ai pas dit que les Éphésiens 4 n’ont pas leur place… Fr. Branham ne s’inquiète pas en le disant car il a confiance que le Seigneur utiliserait un autre don pour son Épouse, pour la suite du Message.

Revenons à « L’esprit de vérité » § 20 où fr. Branham évoque encore son départ. Ne sentait-il pas sa mort ? Il dit que quelqu’un d’autre va s’emparer du message car une autre partie est encore à venir. Et il dit d’écouter ce dernier tant qu’il reste avec le Message, son Message.

Maintenant remarquons ensemble qu’à 20 jours de sa mort, il dit dans « L’enlèvement » (4 déc. 65) § 58, version suisse : « Et même ce que nous mangeons aujourd’hui, n’essayez pas de le garder pour demain, brûlez-le avec le feu avant que la lumière du jour ne vienne car ( là il explique pourquoi on doit avancer, suivre la colonne de feu ) il y a un nouveau message qui arrive et qui apportera une chose nouvelle. »

Il ne s’agit pas d’un 8ème messager. Non et non!!! Apoc. 1 :20. En effet, fr. Branham dit lui-même dans « Q-R » du 12 janv. 61 que son message est le vrai Message de l’heure et le dernier. Tournons nos regards vers Apoc. 10:1-7 connecté à Luc 17:30. Y a t-il des mystères qui restent encore à révéler ? Des points en suspens ? NON. Tout est DÉJA révélé. Donc celui qui vient ne dira pas autre chose ou des choses contraires à ce que Mal. 4 a déjà révélé. Mais il le recyclera ; il en fera l’écho en donnant plus de sens au Message parce que Mal  4 a déposé la semence et il s’attend à ce que des jeunes gens fassent prendre vie à cela. Il sait qu’il a posé le fondement ( « Et tu ne le sais pas » § 94 ). Ainsi donc notre entendement sera totalement ouvert… N’oublions pas que fr. Branham est un prophète et il a parlé comme un prophète, avec un langage difficile à comprendre. Néanmoins il a prophétisé que nous saisirons ces choses, cette photo, ses pensées, SES pensées qu’il a libérées pour nous mais après son départ. Il dit dans « Q-R sur les hébreux » (6 oct. 57) § 916 que Dieu ne permettra pas que nous comprenions ces choses maintenant, c’est-à-dire pendant qu’il est là. Toutefois certains mystères furent saisis ; tels la semence du serpent, le baptême d’eau, du Saint-Esprit sans sensation…

Revenons au « Compte-rendu du voyage de fr. Branham en Afrique du Sud » : il nous a dit qu’il y a QUELQUE CHOSE au sujet de N.Y. et il a dit de ne pas l’oublier. Si nous croyons vraiment Mal. 4 et prenons tout ce qu’il a dit, je pense qu’il serait sage de voir cela de près car la question est d’une grande importance.

Pour ma part j’ai vu s’élever, se lever un ministère à N.Y. qui a brisé le silence et le découragement qui avaient commencés à s’installer dans le Message après le départ du prophète. « Ne vous en allez pas s’il vous plait; ne retournez pas dans vos dénominations, dans le monde car le CRI du ROI est dans le camp. L’Ange est ici pour continuer le Message. C’est le même Ange. IL est sur la terre « .

Et l’apôtre nous a prêché les 7 tonnerres, le 7ème sceau que fr. Branham a introduit. Nous avons donc su après un temps où sont ces 7 tonnerres après 9 ans de silence en 1974. Gloire! Notre entendement au sujet de ces 7 mystérieuses voix est maintenant ouvert totalement par la voix de l’Archange.

Notre précieux prophète a bien dit qu’il viendrait quelqu’un après lui. Et certains disent que fr. Branham parlait de lui-même car nous n’étions pas encore à l’ouverture des 7 sceaux. Cet argument ne peut tenir la route ; il s’écroule rapidement et facilement parce que même après l’ouverture des sceaux il en parle encore et puis soyons sérieux ; ne cherchons pas une révélation où il n’y en a pas. « Après moi » ça veut dire : après moi. C’est tout. Ca veut dire qu’il n’est plus sur la scène ; qu’il  est parti à la Maison. Cela ne peut être interprété autrement au vu des déclarations de fr. Branham lui-même: « je suis un pneu de rechange », « le volant m’est retiré des mains » (il doit donc y avoir un autre conducteur), « ils donneront plus de sens à mon message ». Et remarquons ensemble qu’il a fait certaines de ces déclarations en 65. Alors ? Lisons ce qu’il dit dans « L’enlèvement » prêché à 20 jours de sa mort, (4 déc. 65) § 58 : « Alors que je parlais l’autre soir au sujet de la communion (…) Et même aujourd’hui, ce que vous mangez, n’essayez pas de le garder pour demain, mais brûlez-le avant le lever du jour, car il y a un nouveau message qui vient, une nouvelle chose » (Ah bon!!??).

III. LA BIBLE EXPLIQUE-T-ELLE UNE TELLE SITUATION ? OU CELA EST-IL SCRIPTURAIRE ?

Où trouve-t-on trace de cela dans la Bible ? Si Mal. 4 l’a dit, c’est que cela est certainement écrit. Ne le pensez-vous pas?

Regardons dans l’Esprit, sans parti pris, ces passages:

2 Rois 2 : 1-14; Éph. 4: 11-13; Apoc. 10:8-11 ; Éph. 2:20 et autres.

Dans « Les douleurs de l’enfantement » fr. Branham parle des jeunes gens qui viendraient après lui et qui donneraient plus de sens à son message. Prêcheraient-ils un autre message ? Non. Viendraient-ils avec une autre révélation? Non. Car fr. Branham dit: « Chaque homme est censé prêcher par révélation mais c’est censé être dans mon message » Alors ils vont « étirer, détailler » ce qui a été déjà révélé.

Notons ce fait qui n’est pas un hasard.

Fr. Branham dit que quelqu’un lui a offert un tableau, pas n’importe lequel mais Elie s’en allant sur un char de feu. Il dit « je le vois, je sais et Dieu sait ». Le donateur n’avait-il pas conscience qu’Élisée, l’Épouse prendrait la place et elle a un ministère. Elle fera l’écho du Message fidèlement et par révélation ; l’écho de TOUT le Message, pas une partie.

Maintenant remarquons que quand Elie est parti, son manteau n’est pas tombé directement sur Elisée. Mais à terre. Il a fallu donc que quelqu’un aille le chercher, le prendre. De ces jeunes gens, un est allé, s’est avancé et a pris le manteau. Ca ne pouvait pas être tous en même temps. Mais il fallait quelqu’un qui ait écouté soigneusement bande après bande, observé le prophète, suivi Mal. 4 et qui ait saisi dans l’Esprit ce qu’il a dit. Il l’a donc pris après s’être avancé vers l’Ange qui avait le petit livre ouvert, il a saisi par révélation les choses. C’est pourquoi il faut aller au prophétique en passant par l’apostolique. Autrement vous aurez une compréhension partielle voire erronée du Message-Cri.

IV. LA RÉVÉLATION DES 6 SCEAUX ET L’IMPORTANCE DU 7° SCEAU  OUVERT ET DES 7 TONNERRES RÉVÉLÉS

Divisons le Message en 2 grandes parties : 6 sceaux écrits et le 7ème sceau non écrit sous  lequel il y a 7 tonnerres.

Les 6 sceaux, c’est la partie acceptée et prêchée par une compréhension intellectuelle. Beaucoup en sont là, laissant de coté le 7ème sceau et donc rejetant les 7 tonnerres cachés sous ce sceau. Ainsi ils prétendent que les 7 tonnerres ne sont pas révélés et que le 7ème sceau est fermé. Comment quelque chose qui n’est pas du tout écrit peut-il être révélé? Soutiennent-ils.
Mais il est clair que le 7ème sceau est brisé, ouvert et c’est Sa venue (bande enlèvement, 1 Thess. 4:16 : Cri / Elohim ; Voix de l’Archange / Michaël ; Trompette / Gabriel).

Les 7 tonnerres qui sont les mystères non écrits ont vraiment retenti. C’est en effet ce que l’Apôtre fr. Coleman s’est attelé à prêcher avec insistance. Il nous a apporté l’écho du Message de l’Épouse, prêchant le 7ème sceau, les 7 tonnerres, nos promesses, la véritable nouvelle naissance sous le 7ème sceau, l’adoption, le pays promis pour ce jour…

Apoc. 10:3-4 Jean a entendu quelque chose qu’il voulait écrire ; les 7 tonnerres ont retenti l’un après l’autre comme s’ils épelaient quelque chose mais il fut interdit à Jean de l’écrire dans la Bible mais de le mettre au dos du Livre. Ils ont donc été placés là.
Bien que cela ne soit pas écrit dans la Bible fr. Branham dit que ça doit concorder avec la Bible car rien ne doit Y être ajouté ni retranché. La chose est donc cachée dans la Bible.
Et nous devons savoir ce qu’ont dit ces 7 voix mystérieuses d’Apoc. 10.

Apoc. 8:1 Lorsque le 7ème sceau fut ouvert, il eut un silence d’une demi-heure dans le ciel, pas sur la terre. Ce fut ouvert mais c’était le silence. Mais Apoc. 10:7 quand il a commencé a sonner de la trompette TOUT le mystère de Dieu est connu, dévoilé. Lorsque le Livre est terminé il ne reste qu’une chose et ce sont les 7 voix des 7 tonnerres écrits au dos du Livre qui furent interdites à Jean d’écrire.

Ces voix ont parlé de la terre parce que Christ était descendu et s’était voilé derrière son prophète et a fait entendre ces voix-tonnerres. C’était le Fils de l’Homme voilé comme la Parole dans Mal. 4 brisant les 7 sceaux. Et il est plus tard que nous ne pensons. Elohim en Apoc. 10 dans le prophète dit « qu’il n’y aurait plus de temps » car les 7 tonnerres sont en train de coiffer la Pyramide. L’espérance de la résurrection et de l’enlèvement est vivifiée en nous. Christ marchant sur la terre nous préparant pour l’enlèvement. Il se passe une communion secrète, une relation amoureuse (que personne ne sait) entre l’Époux et son Épouse. C’est le mystère du 7ème sceau.

Si des frères ne croient pas dans le ministère des 7 tonnerres, comment pourront-ils être cette Épouse qui bénéficie d’une telle relation avec son Époux et qui est réveillée, qui se rassemble, se prépare et qui a la foi de l’enlèvement ? Voilà où nous en sommes. C’est notre Message. Et l’apôtre après le départ du prophète s’est concentré sur le 7ème sceau. C’est ce que font les véritables éphésiens 4 en cette heure. Car l’ANGE d’Apoc. 10:8 s’est déplacé et est passé à Éph. 4:11-13. Ne nous arrêtons pas au prophète ni à l’apôtre mais allons maintenant aux éphésiens 4. Que Dieu vous bénisse.

Sachez une chose : La Colonne de Feu avance ; Elle n’est pas immobile. Et fr. Branham ne nous a rien caché. Il dit dans « Tournez les regards vers Jésus » qu’il nous a livré tout le conseil de Dieu comme Paul. Il ne nous a pas caché que quelqu’un viendrait après lui. Gloire! Gloire !!!

C’est le Réveil…!!!!

Qui cherche trouve.

Qui cherche finit par être béni.                    

Bro B. (Mai 2009)

N.B. : Aidé des réponses des pasteurs Jannot et Perruchoud à mes questions.